« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 10 »
Voyages : Vacances 2015 ou presque !!!
le 27-09-2015 15:20:00 (1059 lectures)

Pour nos vacances 2015 nous avions prévu de naviguer vers l'est (Autriche, Allemagne, Italie), malheureusement le mauvais temps à perturbé nos plans.

Le 11 septembre, comme prévu, nous partons en Alsace pour une fête de famille. Ma soeur Isabelle de passage depuis la Californie en profite pour faire son baptème du F-PSGA.

Après le week-end, c'est au tour de mon parrain de venir voir l'avion, il n'ira pas jusqu'à partir en vol avec moi.

Nous en profitons pour faire le plein auprès de Mulhouse Air Service qui nous héberge gentiment à Habsheim.

La suite des opérations est prévu le jeudi 17, mais nous sommes cloués au sol par le mauvais temps. Notre fenêtre de disponibilité se réduit et le vendredi nous remettons le cap vers la région parisienne en passant pas la trouée de Belfort alors que les reliefs vosgiens sont bien accrochés par les nuages.

Après une semaine en région parisienne, du mauvais temps et quelques obllgations professionnelles, le week-end du 26-27 s'annonce radieux.

Départ prévu le vendredi matin en direction de La Rochelle,  hélas la météo nous fait encore des siennes et nous sommes obligés de retarder le départ à cause des brouillards matinaux. Une fois le départ possible, nous passons rapidement au dessus de la couche qui se soude complètement après Tours avant que le temps ne se dégage juste avant La Rochelle. Une petite rentrée maritime perturbe quand même notre arrivée sur le terrain.

Une fois l'avion amarré nous prenons le bus vers le centre-ville.

Puis c'est promenade en ville et détente.

Le lendemain une grande promenade est prévue le long de la côte avant une escale à Cholet. En voici le tracé.

L'île de Ré et son fameux pont.

L'ile d'Aix, Fort Boyard et l'île d'Oléron.

Mais il n'y a pas que Fort Boyard le long de la côte, voici le Fort Enet entre Fourras et l'île d'Aix.

Et Le Fort Louvois

juste avant le pont dOléron.

Nous remontons ensuite la côte sud-ouest d'Oléron jusqu'au Phare de Chassiron.

Puis c'est la traversée jusqu'à l'île de Ré. Devant nous il y a Ars-en-Ré et les marais salants sur la droite.

Nous laissons le Phare des Baleines avant de traverser vers le continent.

Après avoir rejoint la côte à la Tranche sur Mer, nous remontons vers le nord en restant bien sur le trait de côte car les militaires s'activent en mer.

Nous laissons les Sables d'Olonne, Saint-Gilles Croix de Vie et Saint-Jean de Monts sur notre droite avant de rejoindre le pont de Noirmoutiers.

Voici la pointe nord de la presqu'île : L'Herbaudière.

Finalement nous mettons le cap sur Cholet pour prendre un peu d'essence et nous reposer.

Après une nuit sur place, nous rentrons à Nangis en luttant contre un vent de face constant d'une quarantaine de km/h.

Voyages : On livre de la pâtisserie
le 11-08-2015 18:51:28 (901 lectures)

Notre fils Guillaume est en train de créer une entreprise à Lille, nous avons décidé d'aller lui rendre une petite visite.

Nous en profitons pour lui apporter quelques pâtisseries concoctées par Sabine.

La pâtissière

Et le chantier du fiston

C'est peut être un concept la livraison par avion !!!!!

Voyages : F-PSGA vs La ligne
le 09-08-2015 11:56:42 (933 lectures)

Je me suis rendu pour raison familiale en Alsace et suite à un incendie le terrain de Mulhouse-Habsheim ma destination habituelle dans ce cas était fermée j'ai donc choisi de me poser à L'EuroAirport de Mulhouse-Bâle bien conscient que cela ne se ferait pas sans quelques désagrements (notamment financiers). C'est également l'occasion de voir comment un voyage en avion léger se compare au vol depuis Paris en avion de ligne.

Depuis le départ de la maison jusqu'au début du roulage de l'avion le temps est quasiment équivalent, environ 1h15mn. Pour l'avion de ligne il faut se rendre à CDG ou ORY, garer la voiture, passer les filtres de sécurité, embarquer et attendre la mise en route.

Pour le F-PSGA, se rendre à Nangis, sortir l'avion du hangar et le préparer.

Le temps de vol bloc-bloc (début du roulage départ à la fin du roulage arrivée) est prévu de 1h10 pour le CDG-Mulhouse, j'ai fait 1h19 avec le F-PSGA. Soit un léger avantage à la ligne (à noter que lorsque le vol est fait en ATR42 les temps de vol entre les deux moyens sont égaux)

Pour le débarquement les temps sont quasiment équivalent entre l'attente des bagages d'un coté et la mise en sécurité de l'avion de l'autre.

Au global, quelques minutes à l'avantage de la ligne.

Au niveau des dépenses la comparaison devient difficile, les tarifs pour la ligne sont très variables mais pour un samedi les simulations proposaient des prix pour le vol simple allant de 60 à 250 euros. A cela il faut rajouter une journée de parking à Paris (une trentaine d'euros).

Pour le F-PSGA je n'ai pas de prix bien défini à l'heure de vol mais cela doit tourner avec l'essence, le hangar, l'assurance, l'entretien et les visites de navigabilité aux alentours de 90 euros de l'heure soit pour le vol 120 euros.

Une dépense particulière pour l'avion léger est la taxe d'atterrissage et on ne peut pas dire que l'EuroAirport fasse dans la dentelle : 114 euros au total incluant deux transport en minibus obligatoires pour rejoindre le terminal (Ayant un petit litige sur le sujet j'ai prévu de vérifier tout cela lundi lorsque les services administratifs seront ouverts). On peut imputer la moitié de cette somme au vol aller soit une dépense globale pour le vol de 177 euros, ce qui en fonction du tarif obtenu pour le voyage en avion de ligne est dans la moyenne des tarifs.On pourra néanmoins dire qu'aun niveau des dépenses l'avion de ligne garde un petit avantage pour le voyage d'une seule personne, si j'avais eu un passager l'avion léger aurait été plus avantageux.

Au niveau de la flexibilité, le F-PSGA est gagnant à partir du moment où la météo est favorable au vol, sinon c'est la ligne qui l'emporte malgré ses horaires fixes.

Au niveau plaisir, pas de doute le F-PSGA est largement en tête. Le RV avec ses possibilités de vitesse elevée permet de s'insérer sans difficultés dans le trafic d'un grand aéroport. Voici mon arrivée avec demande de maitien de vitesse par la tour.

Pour le retour cela a été un peu plus complexe; notamment en raison du non-accueil des pilotes privés dans l'aérogare, de la difficulté à établir et à payer cette énorme taxe. Le trafic au départ à également prolongé un peu le roulage départ, le temps pour rejoindre Nangis a été de 1h30mn (1h10 de vol effectif).

Voyages : Au musée
le 12-05-2015 18:00:00 (740 lectures)

Enfin une journée de beau temps où nous sommes disponibles.

Nous avons mis le cap vers Angers pour déjeuner au restaurant de l'aéroport avant de visiter le Musée régional de l'Air (http://www.musee-aviation-angers.fr/). Ce musée abrite une collection assez diverse avec une spécialisation dans la restauration et le maintien en état de vol d'une partie de la collection.

Sur le trajet aller nous survolons la base aérienne de Chateaudun qui sert de base de stockage d'un nombre impressionnant d'avion de l'armée de l'air. (c'est assez peu visible sur la photo).

Après le repas nous voici dans le musée, beaucoup de bénévoles sont présents et travaillent sur les avions dans les ateliers mécanique, entoilage ou menuiserie. D'autres sont dans le musée pour faire les révisions des avions en état de vol.

Sur le chemin du retour nous faisons une verticale du terrain du Mans qui est accolé au célèbre circuit des 24 heures.

Derrière la tribune principale, les camions des écuries du prochain Bol d'Or sont déjà installés.

Mais personne ne tourne sur le circuit.

Une belle journée bien remplie et un musée qui vaut vraiment le détour.

Voyages : Week-end aéronautique
le 19-10-2014 18:52:12 (1026 lectures)

Samedi, c'est la fin de la visite annuelle de l'avion. Après un démontage assez important, des inspections variées, le graissage là où c'est nécessaire, le nettoyage général, le remplacement de l'huile et des filtres, il faut penser au remontage. Les sièges sont à nouveau en place.

Puis un petit point fixe pour vérifier qu'il n'y a pas de problèmes du coté moteur.

Sabine me donne un petit coup de main pour le remontage des capots moteur.

Puis nous faisons un petit vol de contrôle, tout va bien.

Dimanche nous profitons du beau temps pour faire un petit voyage vers Arras. Sur l'aller nous passons à coté de l'imposant chateau de Pierrefonds.

La piste légèrement défoncée d'Arras nous procure quelques inquiétudes, le roulage n'est pas confortable non plus, nous décidons d'écourter l'escale pour retourner à Nangis.

Le soleil joue à cache cache avec les cumulus, la vue est splendide.

Nous survolons également quantité d'éoliennes.

Voici la vieille ville de Laon perchée sur sa colline.

« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 10 »