Fly-ins : Premier jour de stage
le 20-09-2019 09:00:00 (98 lectures)

Les instructeurs arrivent à Donaueschingen à peine débarqués de leur vol en provenance de Vancouver. Il s’agit de Stephen CHRISTOPHER « Christo » et de Steve PAYNE « Shifty », tous deux sont membres de l’équipe de démonstration des West Coast Ravens (http://www.westcoastravens.com/index.htm), ils sont également instructeurs au vol en formation dans le cadre du programme FFI (http://www.ffi.aero/). Christo participe également aux courses aériennes de Reno.

Le programme FFI est un des deux programmes déposés aux USA pour former des pilotes au vol en patrouille. FFI forme, teste et in fine délivre des licences pour voler en formation lors de manifestations aériennes (meetings, formation « Missing Man », survol d’événements divers).

Le programme est très structuré, les supports de formation sont disponibles sur le site dans l’onglet documentation.

J’avais lu deux fois le programme de formation et je dois avouer avoir trouvé cela un peu excessif pour mes attentes par rapport à ce stage. Mais finalement cela à un sens et permet une très bonne sécurité des vols avec généralement plusieurs moyens de contenir les risques.

Pour le premier vol de ce premier jour nous ne sommes que deux pilotes, Tobias et moi. Tobias ayant déjà une certaine expérience il volera avec Steve en place de leader et je serais son ailier.

L'avion de Tobias.

Le vol commence par un briefing très complet sur les objectifs du vol, la sécurité du vol, les éléments du vol par ordre chronologique (mise en route, roulage, décollage, exercices, retour au terrain, atterrissage, procédure radio). Des canevas de briefings sont disponibles sur le site de FFI.

Premier vol : Mise en route simultanée, roulage, essais moteurs, décollage après que les roues du leader aient quitté la piste, visualisation des distances, des vitesses de rapprochement, visualisation des repères en patrouille serrée et en position « route », changement de côté, procédure de sortie d’urgence (knock-out), rassemblement, break, rassemblement de l’autre côté, retour au terrain, break verticale et atterrissage, arrêt simultané des moteurs.

Le vol fait ensuite l’objet d’un débriefing très complet : sécurité, difficultés…

Après une petite pause, c’est parti pour le briefing du deuxième vol qui se fera toujours à deux avions.

Deuxième vol : une nouveauté, le décollage en patrouille côte à côte, différentes positions et évolutions dans ces positions, un exercice de knock-out, plusieurs rassemblements pour visualiser la géométrie de rapprochement, retour au terrain en colonne, rassemblement et break à la verticale, atterrissage.

Au débriefing, le constat est que le vol s’est plutôt bien passé mais j’ai mal fait le break à la verticale du terrain. J’ai viré trop serré et de ce fait perdu le leader de vue, il y a eu récupération en sortant de la trajectoire initialement prévue. Cet incident imprévu a permis de voir directement les implications du moindre accroc sur la sécurité de la patrouille et de constater que les procédures de sauvegarde fonctionnent.

Sur ce, Dominik arrive de Suisse avec son RV-7A et nous commençons aussitôt le briefing du troisième vol que se fera à trois. Tobias sera leader en solo, Dominik et moi nous partageons les instructeurs.

L'avion de Dominik.

Quelques nouveaux challenges pour ce troisième vol où je serais en position de numéro 3. Les changements de position sont plus complexes, tous les mouvements sont coordonnés par le leader et passés aux équipiers au moyen de signaux visuels (avec l’avion ou avec la main). Cela fait donc de nouveaux signaux à apprendre, avec des risques de confusions certains. Heureusement que les instructeurs sont là. Pour corser le tout nous allons changer de numéro lors du vol pour que chacun des stagiaires puisse voler en 2 ou en 3

Une fois tout mis à plat nous partons en vol.

Troisième vol : décollage en numéro 3 (deuxième ligne), rassemblement sur le côté opposé au numéro 2 après le décollage, évolutions, changement de côté, changement de numérotation, évolutions et retour par la verticale du terrain

Débriefing avec notamment encore quelques confusions sur les signaux pour les changements de position.

Voilà, la première journée est terminée après 3 vols d’une heure en moyenne.

Tout cela se termine autour d’une bonne bière avant de reprendre dimanche matin par un petit déjeuner sous forme de pique-nique sur le terrain.

Article précédent - Article suivant Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Infos vol
Heures de vol : 311
Passagers : 80
Aérodromes : 72
Atterrissages : 464